Coopération technique

Dans le cadre de la coopération technique, les organisations allemandes de la coopération au développement s’emploient à mettre en application, au nom du gouvernement fédéral allemand, des projets dans les pays en voie de développement ou en transition. Ceci se réalise dans un contexte de partenariat avec des institutions nationales et privées dans le pays d’accueil. Il convient aux gouvernements allemand et le gouvernement du pays partenaire respectif de définir et consentir ces projets. La contribution allemande aux projets de coopération technique consiste en la fourniture de matériel et l’assistance et le conseil des experts. L’objectif principal de la coopération technique est la promotion des ressources humaines et des capacités des hommes et organisations dans les pays partenaires – du petit groupe d’initiative privée jusqu’aux grands organismes gouvernementales. L’intégration d’un projet dans les structures déjà existantes dans le pays d'accueil, et notamment le suivi et la mise en œuvre du projet par celui-ci représentent des critères décisifs dans la perspective d’assurer l’impact durable de la coopération technique.

GiZ - Partenaire de la coopération technique

La coopération technique s’engage dans les secteurs qui sont jugés prioritaires par les deux pays partenaires. Les projets de la coopération technique sont convenus lors des négociations intergouvernementales ou comités mixtes des deux gouvernements. Du côté allemand, la partie majeure de projets de coopération technique bilatérale à travers le monde est mise en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit GmbH (GiZ). Les Ambassades allemandes dans les pays partenaires soutiennent la GiZ  lors de l'identification, la préparation, la mise en oeuvre et l’analyse de ses tâches ; elles coordonnent le travail de la GiZ avec d’autres organisations allemandes et internationales.

Microprojets de la coopération technique

La coopération au développement ne se charge pas seulement de projets d’envergure, elle à également pour tâche la prise en charge des projets, dont l’impact se limite à un niveau régional ou local. Dans ce contexte, des moyens financiers limités peuvent engendrer des effets positifs signifiants. Des projets typiques de ce genre de microprojets sont:  Amélioration de la situation sanitaire - p.ex. rénovation/construction d’un centre de soins, forage de puit,…  Aide matérielle pour la formation fondamentale – p.ex. équipement d’une école, d’un atelier de formation, …  Amélioration des revenus des foyers – p.ex. installations de magasins collectifs, de marchés, mise en place de moyens de transport et soutien aux petites entreprises et coopératives artisanales,… 

Ces cas nécessitent une intervention flexible et rapide. Dans cette optique, le gouvernement fédéral met à la disposition des Ambassades un budget annuel de subvention. Ce budget leur offre la possibilité de répondre aux demandes d´aide qui apportent une contribution au développement social d’un pays. Les Ambassades interviennent dans des cas jugés urgent par un concours financier ou par la fourniture d´appareils et de matériel. Ces activités s’inscrivent dans le cadre da la politique allemande de développement d´une part, et d´autre part, elles prennent directement en compte les besoins élémentaires de la population.

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit

Depuis janvier 2011, la GIZ fédère la compétence et la longue expérience du Deutscher Entwicklungsdienst (DED) gGmbH (Service allemand de développement), de la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ) GmbH et d’InWEnt – Internationale Weiterbildung und Entwicklung gGmbH. Elle soutient le gouvernement fédéral dans la réalisation des objectifs de sa politique de développement.