Coopération financière

Dans le cadre de la coopération financière, la République fédérale d’Allemagne met à la disposition des pays en voie de développement ou en transition des moyens pour le financement et la réalisation de projets, et ceci sous forme d’une contribution directe non remboursable ou de crédits à conditions très favorables, dans le but de créer des conditions structurelles pour un développement durable.

En Algérie, la coopération financière allemande a contribué depuis les années 1970 à la réalisation de projets d’envergure infrastructurelle, comme les cimenteries de Sétif et Zahana et l’aménagement du port de gaz à Bethioua.

Étant donné que l’Algérie d’aujourd’hui dispose de moyens financiers suffisants pour le auto- financement de projets d’infrastructure, cette forme de coopération n’est plus prioritaire dans la coopération algéro-allemande au développement.

La KfW et la DEG, les partenaires de la coopération financière

Au nom et pour le compte du Gouvernement fédéral allemand, la KfW accorde des prêts concessionnaires ou des dons. Pour augmenter les fonds du budget fédéral, la KfW peut également lever des fonds sur le marché des capitaux. La coopération financière vise l’amélioration durable des conditions économiques et sociales des populations. La KfW finance des projets et programmes d’infrastructure économique et sociale (investissements et/ou programmes de réforme) y compris les secteurs financier et agricole, ainsi que des activités de protection des ressources naturelles et de l’environnement.

Cette banque travaille notamment avec les institutions étatiques, tandis que le rôle de la DEG est de promouvoir le développement des structures économiques d’ordre privé.

La Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft (DEG) est une filiale de la KfW, spécialisée dans la promotion du secteur privé. Elle met à sa disposition des financements d’investissements à long terme sous forme de crédits, garanties et participations en fonds propres ainsi que de financements externes. Les critères retenus par la DEG pour un cofinancement de projets dans le secteur privé sont la rentabilité d’une entreprise, une structure de financement saine, un management compétent et des partenaires techniques forts. Au-delà de ces critères, les projets doivent avoir un impact positif sur le développement social et l’environnement.

La DEG offre aux entreprises privées des financements taillés sur mesure. La gamme des produits va des prises de participations et des financements mezzanine aux prêts à long terme en passant par des garanties. Partenaire compétent et fiable, la DEG accompagne les entreprises à chaque phase du projet. Elle intervient depuis 40 ans en Afrique et y a accumulé un portefeuille diversifié de 108 projets dans 29 pays pour un total de 465 millions d’euros, soit 20 % de ses engagements dans le monde.

En Algérie, la DEG participe au développement des réseaux de téléphonie mobile visant le meilleur approvisionnement de la population en matière de télécommunication. La libéralisation de ce secteur a causé une véritable explosion de la téléphonie mobile. Depuis 2001, le nombre d’abonnés est augmenté de 120 000 à 18 millions. Ce dernier nombre correspond à 55% de la population totale.

Un autre projet de la DEG en Algérie relève du domaine de production des matériaux de construction. Ce secteur joue un rôle clé dans la résolution de la crise du logement et le renforcement des infrastructures.

Face à un taux de chômage toujours élevé, la création d’emploi constitue un autre effet positif de l’investissement. En Algérie, les derniers investissements de la DEG ont contribué, sous forme directe ou indirecte, à la création de plus de 4 000 postes de travails.

Public Private Partnership (PPP)

En complément à ses services de financement et de consultation, la DEG offre des cofinancements dans le cadre du Programme Partenariat Public Privé (PPP) pour le compte du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Ce programme s’adresse a aux entreprises allemandes et ouest-européennes. Sur les fonds du programme PPP, la DEG prend en charge jusqu’à 50% des coûts d’un projet, dans la limite maximum de 200 000 Euros. L’objectif du programme est la promotion de projets innovateurs qui ont une valeur ajoutée sur le plan de la politique de développement et ne font pas partie du cœur de métier de l’entreprise. Ce sont avant tout des mesures visant au transfert de technologie, la formation et l’environnement.

Kreditanstalt für Wederaufbau KfW-Entwicklungsbank: http://www.kfw-entwicklungsbank.de

Deutsche Investions- und Entwicklungsgesellschaft DEG: http://www.deginvest.de