Relations culturelles bilatérales

Malgré le recul de la coopération culturelle dans les années 90, les échanges culturels entre l’Allemagne et l’Algérie ont enregistré une évolution constante et réjouissante. L'Allemagne participe chaque année au festival culturel européen et au festival culturel international de musique symphonique à Alger. Pour mieux élargir et fixer les objectifs de la coopération culturelle, des négociations pour un accord culturel sont engagées entre les deux pays.

Le Goethe Institut Algérie organise et soutient des manifestations culturelles autour de la culture allemande. Sa section linguistique propose des cours de langues, des ateliers et des séminaires pour les professeurs d'allemand langue étrangère. A Oran, un « Dialogpunkt Deutsch » est une bibliothèque mise à la disposition des étudiants d’allemand.  L’institut offre un grand choix d’examens reconnus à l’échelle internationale. Les examens d'allemand du Goethe-Institut correspondent aux différents niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : du niveau A1 au niveau C2.

Les volets scientifique et éducatif ne sont pas en reste : L’Allemagne et l’Algérie ont signé en 2014 la déclaration d’intention commune au projet « Les écoles, partenaires de l’avenir ». Trois  lycées à Alger, Ouargla et Constantine seront soutenus par l'Institut Goethe et recevront du matériel pédagogique moderne et des équipements techniques. Ils participeront aux examens "Fit in Deutsch" et pourront obtenir des bourses dédiées aux enseignantes et enseignants d'allemand. Ils feront partie du réseau des écoles et pourront donc organiser des échanges avec d'autres écoles dans le monde.

L’Office Allemand d’Echanges Universitaires (DAAD) continue à attribuer des bourses de recherche toutes disciplines confondues aux jeunes chercheurs et doctorants algériens. Ses objectifs seront soutenus par l’affectation de deux lectorats en Algérie pour assistance à l’enseignement de l’Allemand dans les universités algériennes et conseils aux questions afférentes aux bourses et aux études supérieures en Allemagne. Il est à noter que la langue allemande continue à séduire les étudiants algériens et le nombre de postes de professeurs d’allemand ne cesse d’augmenter. Après Alger, Oran, Sidi Bel-Abbès et Tiaret, le ministère algérien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique envisage d’ouvrir des départements d’Allemand dans d’autres villes du pays telles que, Béjaia et Sétif.

L’Allemagne apporte son appui à l’Université panafricaine de l’Union africaine et à la création de l’Institut des sciences de l’eau et de l’énergie (y compris le changement climatique) PAUWES à Tlemcen. Piloté par la GIZ et le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), la démarche vise à contribuer au développement durable de l'Afrique.

L’Algérie participe au programme d’information du Bundestag allemand (IPS) auquel sont invités pour un séjour à Berlin des jeunes diplômés universitaires, ayant de très bonnes connaissances en allemand et sont engagés dans leur pays. 

L'Institut allemand pour les Relations internationales (IfA) organise chaque année un stage interculturel (CrossCulture) en langue anglaise ou allemande destiné aux candidats et candidates des pays islamiques dont l’Algérie activant dans les domaines tels que: les médias, l'éducation et la recherche, la culture et l'art, la politique internationale, l'économie et l'environnement.

Dans le contexte archéologique, un projet conjoint allemand-algérien (Institut allemand d’archéologie (DAI) - Ministère algérien de la Culture) est en cours depuis 2008 et dont l'objectif est la réorganisation du Musée national de Cherchell. Les statues et d’autres objets particulièrement endommagés par le tremblement de terre de 1989 seront démontés, restaurés puis mis de nouveau sur socles antisismiques, par une équipe archéologique allemande.

Le sport n’est pas qu’un simple jeu. La formation se taille la part du lion. C’est dans cet esprit que la faculté de la science du sport de Leipzig, la fédération allemande de football (DFB) et l’académie sportive de Mayence encouragent le sport en moyennant des stages de recyclage. Beaucoup d’Algériens ayant bénéficié de cette formation exercent aujourd’hui en tant qu’entraineurs dans des clubs sportifs.

Relations culturelles bilatérales

EU-Kulturfestival